Vinçotte Luxembourg
74, Mühlenweg
L-2155 Luxembourg

Tél. : (+352) 48 18 58 1
Fax : (+352) 49 10 06 1

E-mail : info@vincotte.lu

Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 8 heures à 17 heures sans interruption.

Vinçotte letzebuergesch > Newsletter Article

Une obligation doublée d’une expertise orientée solution

Chez Vinçotte Luxembourg, les contrôles périodiques sont pris en charge par deux équipes. La section «industrie» est spécialisée dans: 
   »  les stations-services;
   »  les dépôts pétroliers;
   »  les industries.

 Le groupe «bâtiments», une équipe de 13 experts, contrôle:
   » la majorité des institutions européennes du plateau du Kirchberg;
   » des bâtiments publics tels qu’écoles, installations techniques de la Ville de Luxembourg, ministères et communes;
   » des supermarchés;
   » des immeubles de bureaux, entre autre dans le secteur financier.

Ces contrôles ciblent:
   » la sécurité générale (compartimentage, moyens de lutte, voies d’évacuation, signalisation de sécurité);
   » l’éclairage de secours;
   » les installations électriques;
   » les ascenseurs;
   » la détection de CO ou de gaz;
   » l’extinction automatique par eau pulvérisée (sprinkler);
   »  …

Ils sont pris en charge soit en direct par le propriétaire ou l’exploitant du bâtiment, soit par le gestionnaire multi-technique qui le représente.  

Triple cadre légal

Selon la nature du bâtiment, les contrôles ont lieu en présence d’Vinçotte Luxembourg soit pour l’Inspection du Travail et des Mines (ITM), soit pour le Service National de la Sécurité dans la Fonction Publique (SNSFP). Une 3è autorité compétente, à savoir le Ministère de l’Environnement, s’ajoute pour l’exécution de contrôles environnementaux (types d’émission de combustions dans les chaudières, groupes électrogènes et cogénérations,...). Didier Schuster, Chef de groupe Secteur Contrôle Réglementaire : «Nous maîtrisons évidemment les réglementations appliquées, mais nous entretenons surtout de très bonnes relations avec les trois autorités compétentes, que nous pouvons facilement interpeler pour recevoir leur avis et donner des réponses à nos clients».

Bâtiments relevant de l’ITM ou de la SNSFP

Tout bâtiment pour lequel une enquête commodo-incommodo a été effectuée reçoit un classement, qui varie selon les installations techniques qu’il renferme. Ensuite, l’ITM délivre une autorisation d’exploitation dans laquelle figurent les textes de référence adaptés en fonction du contenu du bâtiment. Ils précisent la manière dont le bâtiment doit être géré.
Didier Schuster illustre : «Le texte ITM 230, qui a trait aux ascenseurs, établit le type de contrôle et leur périodicité. Une installation frigorifique fonctionnant à l’ammoniac fera l’objet à la fois d’un contrôle annuel et quinquennal  approfondi».
Pour les bâtiments publics (tout bâtiment administratif dans lequel travaille du personnel de l’Etat), un règlement grand-ducal du SNSFP est d’application.

Réactivité, communication, flexibilité

Vinçotte Luxembourg planifie un rendez-vous pour vérifier que l’installation est toujours en service et qu’elle est accessible, donc que le contrôle est faisable. Les différents tests sont alors réalisés et le rapport suit dans les 15 jours.
«Nous devons être réactifs et notre client, lui, doit communiquer correctement envers les locataires de l’immeuble. Il doit donc les tenir informés qu’un contrôle va avoir lieu et qu’il occasionnera peut-être quelques désagréments, comme l’indisponibilité temporaire d’un ascenseur», explique encore Didier Schuster. Il continue : «A nous toutefois de les minimiser grâce à notre flexibilité dans la réalisation des contrôles. Impossible de faire tourner les sirènes incendie d’une banque en pleine journée, en semaine! Mais comme la rigueur nous impose de les vérifier, on effectuera leur test à l’aube, par exemple».

Il y a problème et problème

Suite au signalement d’un dysfonctionnement dans le rapport d’Vinçotte Luxembourg transmis aux autorités, le client dispose d’un délai (souvent 90 jours) pour corriger le défaut. «Une sirène incendie qui ne se met pas en route constitue bien sûr un bien plus gros manquement que l’absence d’une étiquette pour repérer un détecteur, qui n’influence pas la bonne marche de l’installation. Il existe certaines aberrations, comme par exemple une ‘voie d’évacuation’ conservée alors que des travaux dans la rue la rendent impraticable» pointe Didier Schuster.
Pour lui, les constats les plus fréquents sont de deux ordres : «Des problèmes liés à l’exploitation du bâtiment, comme une porte destinée à éviter la propagation du feu… et qui ne se ferme plus; le compartimentage d’un plateau de bureau qui est modifié. Et la non mise à jour des dossiers techniques suite à la modification d’une installation, électrique par exemple, pour laquelle il n’y a pas eu de réception».

Accompagner vers la résolution

A ce propos, le Chef de groupe analyse : «un contrôle périodique s’effectue sur une installation déjà en service, donc déjà réceptionnée. L’avis que nous rendons revient à confirmer ou à infirmer qu’elle remplit son rôle par rapport au bâtiment. Grâce à notre point de vue extérieur, neutre, et notre expertise technique, nous avançons des pistes de solution cohérentes à l’égard des non conformités».
C’est particulièrement vrai pour les situations non conformes sur lesquelles on a greffé une compensation technique ou physique pour amoindrir le risque. «Nos agents ne se bornent pas à indiquer là où le bât blesse, ils alimentent la discussion en remettant un avis faisant état de ce qui a été installé pour rendre la non conformité tolérable». 

Pour plus d’informations au sujet des contrôles périodiques :
Vinçotte Luxembourg
Didier Schuster
Chef de groupe Secteur Contrôle réglementaire
+352 (0)691 48 18 48
+352 48 18 58 48
didier.schuster@vincotte.lu

 

Go back